• Master Feng

Comment George Soros a fait sauter la banque d’Angleterre ?



Dans les années 1990, il n’y avait pas encore d’Euro (La devise) mais un système monétaire Européen (S.M.E).

Pour comprendre ce coup de maître il est nécessaire de comprendre le contexte.

Pour développer le commerce, les pays membres à travers leurs banques centrales respectives avaient décidé de fixer une parité quasi fixe entre les monnaies européennes.

Malheureusement, les différences économiques au sein de l’union posent problème. L’Allemagne 🇩🇪 par exemple était dynamique et fixait des taux d’intérêt forts alors que L’Angleterre 🇬🇧était en pleine récession et tenait des taux d’intérêts bas pour relancer l’économie.

George Soros savait que pour éviter une dévaluation de la monnaie et respecter le système monétaire Européen les banques centrales avaient 2 solutions en cas d'écart trop important.

1)Utiliser leurs réserves de changes pour contrebalancer en rachetant leurs devises (mais les réserves sont limitées).

2)Augmenter les taux d’intérêt et pénaliser les investissements et donc la croissance (mais très difficile en période de récession).

Le plan de George Soros était en marche et aidé de plusieurs banques complices (JP Morgan, Bank of America, Jones Investment...) il décida de vendre massivement à découvert la livre sterling le mercredi 16 septembre 1992 pour un montant de 10 Milliards de Livres. (« Mercredi noir »).

Pour contre-attaquer, la Banque d'Angleterre utilisa donc tout d'abord ses réserves pour "racheter des livres" mais celles ci étaient trop faibles et la Banque d'Angleterre a finalement été contrainte d'abandonner le combat au bout de quelques heures, en annonçant alors sa sortie du SME et une dévaluation d'environ 15%.

George Soros empocha 1.1 Milliard de bénéfice sur cette seule opération . Il avait compris que tenir un taux de change fixe n’était pas viable sur le long terme vu les disparités économiques entre les pays.

L’opération était risquée parce que les banques centrales Européennes auraient pu soutenir la Livre Sterling et l’attaque aurait échoué.

Au final l’économie Britannique profita de la chute de sa devise ainsi que de ses taux d’intérêts élevés pour maîtriser l’inflation.

Respect à ce grand spéculateur pour ce coup de maître !

© 2018 All Rights Reserved Master Feng Ltd. 

Avertissement sur les risques:

 

Les contrats à terme et le commerce de forex comportent un risque important et ne concernent pas tous les investisseurs. Un investisseur pourrait potentiellement perdre tout ou plus que l'investissement initial. Le capital-risque est de l’argent qui peut être perdu sans compromettre la sécurité financière ou le style de vie de ses proches Seul le capital de risque doit être utilisé pour les échanges et seuls ceux qui en ont suffisamment devraient envisager les échanges. Une performance précédente n'est pas nécessairement indicative des résultats futurs.

 

  

 

Présentation hypothétique du rendement:

 

Les performances hypothétiques ont de nombreuses limitations inhérentes, dont certaines sont décrites ci-dessous. aucune déclaration n'est faite selon laquelle un compte générera ou est susceptible de générer des profits ou des pertes similaires à ceux présentés; en fait, il existe souvent des différences nettes entre les résultats de performance hypothétiques et les résultats réels obtenus ultérieurement par tout programme de négociation particulier. L’une des limites des résultats de performance hypothétiques est qu’ils sont généralement préparés avec le recul. En outre, les transactions hypothétiques n’entraînent aucun risque financier et aucun enregistrement de transactions hypothétiques ne peut rendre complètement compte de l’impact du risque financier des transactions effectives. par exemple, la capacité à supporter des pertes ou à adhérer à un programme de trading particulier en dépit de pertes de trading sont des points importants qui peuvent également avoir un impact négatif sur les résultats de trading réels. Il existe de nombreux autres facteurs liés aux marchés en général ou à la mise en œuvre de tout programme de négociation spécifique, qui ne peuvent être pleinement pris en compte dans la préparation de résultats de performance hypothétiques et qui peuvent tous avoir une incidence défavorable sur les résultats de négociation.